FCL Web
Menu

25 ans des Merlus Ultras : Entretien avec Florian Le Bihan

20 Déc. | Supporters

Merlus Ultras 95-7_3000x1997

Le match

FC Lorient FC Lorient 0 - 3 rennes Rennes

A l’occasion des 25 ans des Merlus Ultras, Florian Le Bihan, leur président, nous a accordé une interview afin d’évoquer l’histoire de ce groupe, le contexte actuel, le match de cet après-midi et la saison du FC Lorient.

Peux-tu nous rappeler l’origine des Merlus Ultras et son évolution sur ces 25 ans ?

Les Merlus Ultras ont été créés en 1995. Il existait seulement un club de supporters à l’époque, le Club Central des Supporters. Ça a donc démarré avec une bande de copains, jeunes lycéens, qui allaient au stade et qui ont été interpellés par ce qui se faisait en face, en parcage, par d’autres groupes de supporters au Moustoir. Ils souhaitaient encourager les Merlus à chaque match, de manière active. Après quelques matchs de championnat en 1995, ils ont décidé de se mettre dans un coin avec une toute petite bâche où il était inscrit « Ultras Merlus » récupérée auprès du CCS. C’est parti comme ça ! Durant ces 25 saisons, le groupe a traversé plusieurs périodes difficiles (interdiction de bâcher au Moustoir, décès de membres actifs, mise en sommeil lors de la saison 2008/2009…), mais on a toujours réussi à se relever. On a migré dans plusieurs tribunes, pour revenir définitivement en tribune sud depuis 2010. Depuis 2013 et la découverte du plastique, le groupe s’est développé dans les scénographies. Celles-ci sont toujours en lien avec l’association, le club, la ville ou encore notre région. Malgré la descente en L2 lors de l’exercice 2016-2017, le nombre de cartés ne cessent de grimper. Ce sont 170 membres cartés lors de la saison dernière, et le même nombre cette saison sans véritable campagne et avec tout le contexte de cette année.

Comment les membres du groupe vivent cette période de huis clos ?

Comme tous les supporters, c’est assez dur à vivre. Peut-être même plus pour nous, qui vivons différemment notre match. Ne plus chanter, ne plus animer, ne plus se déplacer, ne plus organiser de tifos, c’est très frustrant. Regarder le match depuis son canapé, avec une bande son qui n’a rien à voir avec nos chants et qui est totalement dénaturée, c’est triste. Malheureusement, on doit faire avec, et on espère tous que la situation reviendra à la normale rapidement afin que l’on puisse retrouver notre stade pour l’animer et soutenir nos joueurs comme il se doit.

Quelle est la dynamique actuelle du groupe ?

Comme dit plus haut, c’est une période compliquée pour tout le monde. On se voit moins, on évite les rassemblements. On a réalisé quelques actions malgré tout en respectant le protocole sanitaire. Etre ultra ce n’est pas uniquement le jour du match, c’est au quotidien. Donc pour le coup, la dynamique est forcément ralentie… 

Le club a fait son retour en Ligue 1 pour les 25 ans des Merlus Ultras. Un beau cadeau d’anniversaire ?

Clairement oui, après deux saisons en L2 et un remaniement au sein du staff, on espérait tous retrouver rapidement l’élite. Pour le coup, la montée reste sur un goût d’inachevé, car on attendait tous de la fêter ensemble au stade et dans la ville. Au final, ça se fera via conversation vidéo. La saison 2020-2021 s’annonçait magique : le retour en L1, les 25 ans du groupe, les 95 ans du club mais on connait tous la suite. Donc ce cadeau, c’est comme si on nous l’avait mis devant nous, mais qu’on ne pouvait pas l’ouvrir.

Qu’avez-vous prévu comme animation pour célébrer cet anniversaire ?

Malheureusement, rien d’extraordinaire comme vous avez pu le voir auparavant. En effet, le groupe a stoppé ses animations en tribune depuis début août (incompatibilité entre notre manière de supporter et les mesures sanitaires). Pas de grosses scénographies sur la tribune sud. Quelques actions seront menées, mais sans réelle préparation, car c’est très compliqué pour nous de se réunir en cette période. Vous pourrez en apercevoir quelques unes au stade, mais également sur nos réseaux sociaux !

Ces 25 ans tombent sur un derby. Ton regard sur ce match ?

On avait bloqué cette date dès la tombée du calendrier. Nos 25 ans, lors d’un derby, c’est ce qu’on pouvait attendre de mieux, comme ça avait pu être le cas pour nos 20 ans d’ailleurs. Mais ça sera malheureusement sans nous et sans tout le public. C’est dommage, car un derby est toujours un événement, que ce soit sur le terrain ou en tribune, pour les deux clubs. Concernant le match, Rennes après son élimination de la Ligue des Champions a retrouvé du poil de la bête. De notre côté, il y a du mieux également, le match sera ouvert, on espère tous une victoire des Merlus pour les 25 ans de l’association.

Un petit mot général sur la saison des Merlus ?

On avait débuté brillamment par une victoire à domicile (ce qui nous avait permis de fêter le titre et de gratter une tournée). Ce qui a sûrement donné de la confiance à l’effectif, voire même un peu trop. Après quelques matchs, on a pu s’apercevoir que le niveau de L1 n’est pas le même qu’en L2. On a l’effectif et le staff pour se maintenir, il faut continuer à engranger de la confiance et des points, réussir à se libérer sur le terrain, et ça le fera ! On est derrière nos joueurs, on ne les lâchera pas, même si on ne peut pas les encourager comme on le souhaiterait. Qu’ils fassent honneur à nos couleurs, à notre blason, et à notre ville ! Seulement Lorient !