FCL Web
Menu

Alan Berrou a rendez-vous au Moustoir !

14 Fév. | Infos Club

BP1_9778_1656x1104

Le match

FC Lorient FC Lorient 1 - 3 AUXERRE_LOGO Auxerre

Champion du monde de savate professionnelle à Lorient le 3 février dernier, Alan Berrou donnera le coup d’envoi de la rencontre face à Auxerre samedi. Le Lorientais s’est entretenu avec le club cette semaine.

Quel était ton premier sentiment suite à ton titre de champion de monde de savate professionnelle ?
J’étais tout simplement heureux. J’étais submergé par le bonheur au moment où l’arbitre a mis un terme au combat que j’ai gagné par KO. J’étais totalement heureux, il y avait beaucoup de plaisir.

C’est l’aboutissement de semaines et de mois de travail ?
Plus précisément c’est l’aboutissement de mois de travail rien que pour cet événement. Maintenant, c’est aussi l’aboutissement d’années de travail. Depuis tout petit, je rêvais de gagner un titre comme celui-là.

Tu as fait beaucoup de sacrifices pour en arriver là ?
Je ne parle pas de sacrifices mais de choix. Des choix pas évidents à faire. J’ai dédié ma vie au sport. Derrière, j’ai choisi de ne pas faire de sorties entre amis, de ne pas voir tout le temps ma famille…Je vis que pour le sport et mes études en parallèle.

Est-ce le plus gros objectif atteint de ta jeune carrière ?
Oui, c’est exactement ça. J’ai atteint mon plus gros objectif. C’est l’objectif le plus haut à atteindre. Je ne peux pas voir mieux actuellement.

Quels sont tes prochains objectifs ?
Dans l’idée, c’est de participer à plusieurs championnats. Ça peut paraître un peu prétentieux de dire que je ne veux plus être champion de France ou d’Europe mais je les ai déjà eus. Ce n’est plus mon objectif. Je veux apparaître sur des grosses organisations. A travers le monde, il y a de grandes soirées de boxe et j’aimerais bien participer aux plus grands tournois du monde.

« Je viens à tous les matches au Moustoir »

Le fait d’être champion du monde sur Lorient, c’est la cerise sur le gâteau…
Oui, clairement. Depuis tout petit, je voulais devenir champion du monde dans ma ville. Je me suis entraîné tout le temps à Lorient. Gagner devant sa famille, ses amis, les gens qui nous suivent de près ou de loin, c’était quelque chose d’important pour moi.

Samedi, tu donneras le coup d’envoi du match. Est-ce un beau clin d’œil pour toi ?
Oui, c’est super sympa. J’aime beaucoup le football et le FC Lorient en particulier. C’est sympa de la part du club d’avoir pensé à moi. Comme les joueurs du club, je suis un sportif de haut niveau. Et pouvoir mettre en avant ma discipline au Moustoir est un beau clin d’œil pour moi et mes collègues de boxe.

As-tu un lien particulier avec le FC Lorient ?
Je viens à tous les matches à domicile sauf si j’ai une compétition. Ça fait maintenant quelques années que je me rends régulièrement au Moustoir. J’ai toujours aimé ça. Je fais des études de préparateur physique et j’aimerais ensuite intégrer un club de football. C’est aussi un intérêt pour moi de suivre le FCL pour apprendre.

Tu as donc une réelle passion pour le football…
Oui, j’y ai joué pendant huit ans. Mais au CEP Lorient. J’ai joué à un bon niveau, c’était en DH. Mais il a fallu que je fasse un choix entre la boxe et le football à un moment donné.

Comment juges-tu la saison de Lorient cette année ?
Je dirais qu’elle est en demi-teinte. Par moment, ils font des bons matches, ils montent au classement mais sur d’autres ils loupent le coche pour aller encore plus haut. Je trouve ça un peu dommage.

Quel est ton pronostic pour samedi ?
Je vois bien une victoire de Lorient 2-0 contre Auxerre.