FCL Web
Menu

Camille Poquet : « On y croit et on a envie d’y croire ! »

16 Juin. | Féminines

cp

Les féminines du FC Lorient disputent, ce dimanche à 15h, le match aller du second tour de barrage d’accession à la Division 2 face à Clermont. Après un premier tour passé avec sérieux face à Amnéville, les lorientaises veulent croire à cette montée. Interview avec Camille Poquet, la gardienne de but de l’équipe.

Quel sentiment de s’être qualifié pour ce second tour de barrage ?
C’est une vraie satisfaction. Surtout qu’il y a peu, on n’avait aucune certitude d’accéder à cette première phase de barrage. Tout s’est joué sur le dernier match de championnat, face à Ploërmel. C’était déjà une fierté pour toutes d’y être, mais de s’être qualifiées pour ce second tour c’est super. Même si la saison n’a pas été toujours facile, je pense que c’est une belle récompense pour l’équipe de continuer ce parcours.

Une qualification après deux victoires 2 buts à 0 face à Amnéville
On a vécu deux matches totalement différents. A l’aller à domicile, on peut gagner beaucoup plus largement. Même si cette avance de deux buts et le fait de ne pas en encaisser nous permettaient d’aborder plus sereinement le retour. Et à l’extérieur, on ouvre le score contre le cours du jeu. Et ensuite, on est vraiment restées solidaire. Malgré le déplacement, la chaleur aussi, on a vraiment montré de belles valeurs. Et la qualification est là, c’est le principal !

Deux rencontres ou tu n’encaisses pas de but. Forcément une satisfaction ?
Oui carrément. Même si c’est le travail de toute une équipe. Toutes les filles ont fait les efforts, les retours défensifs. Mais c’est sur que pour moi c’est toujours plus agréable de ne pas encaisser, surtout dans des rencontres à enjeux, qui plus est en aller retour.

Comment vous abordez ce match aller face à Clermont dimanche ?
On reste bien concentrées, toutes ensemble. On essaye de bien communiquer, et de penser positif. Ça va être deux rencontres très importantes. Notre groupe est formé de nombreux profils différents, des joueuses expérimentées, des jeunes…Chacun essaye d’apporter sa pierre à l’édifice, et c’est ensemble qu’on va réussir à obtenir cette montée en D2.

Vous commencez à vraiment y croire à cette montée ?
Au début de la saison, ce n’était pas l’objectif premier. Mais maintenant qu’on y est, on a vraiment envie de se donner les moyens pour y arriver. Pour les joueuses qui ont déjà connu la D2, elles ont qu’une envie c’est d’y retourner. Et pour les jeunes comme moi, on crève d’envie de découvrir ce nouveau championnat. Plus on avance, plus on a envie de donner toute notre énergie pour obtenir cette montée. On y croit et on a envie d’y croire !