FCL Web
Menu

Christophe Pelissier : « Continuons à œuvrer de la sorte »

12 Mar. | Equipe pro

A9109752_1656x1104

Le match

FC Lorient FC Lorient 1 - 1 ogc nice Nice

Christophe Pelissier, l’entraîneur du FC Lorient, s’est exprimé cet après-midi devant les médias avant la réception de l’OGC Nice dimanche à 15h00 (29ème journée de Ligue 1 Uber Eats).

Comment le FC Lorient a digéré son élimination en Coupe de France et se projette sur la réception de Nice ?
On a maintenant une projection à 100% sur le championnat. On sait ce qui nous reste à faire sur les dix matches qui nous restent. On est sur la bonne voie dans ce que l’on a montré face à Saint-Etienne et Montpellier. On doit continuer dans cette voie. Quand on met de l’intensité, de l’envie, on met en difficulté beaucoup d’équipes. C’est la marche à suivre pour cette fin de saison.

Le rythme va être moins intense. Le groupe peut-il se restreindre ?
Le groupe est restreint de force avec tous les joueurs que l’on a sur le flanc. Je le dis depuis le début de la saison, l’ensemble du groupe est important. On doit avoir un groupe prêt à relever le défi sur les dix derniers matches. Je n’interprète pas ce match du Puy, ce serait trop facile de dire que certains joueurs n’ont pas marqué de points. Le contexte est différent. S’ils ont leur chance en championnat, il faudra qu’ils la saisissent.

Vous allez avoir un milieu de terrain diminué…
Oui, on a réfléchi à différents systèmes et différentes associations. Je n’ai pas l’habitude de parler des absents. Ça nous handicape dans des secteurs de jeu mais on va trouver des solutions.

Il y a des matches importants qui arrivent…
Il y en a dix. Je ne me dis pas qu’il y a deux matches avant la trêve. Il y a d’abord celui de Nice et il en restera neuf derrière. Il n’y a pas un match où l’on pourra dire qu’il ne comptera pas. Tous les matches vont être importants compte tenu de notre situation. Continuons à œuvrer de la sorte. On est allé à Montpellier avec nos idées et on aurait pu très bien prendre trois points. Continuons à jouer avec notre détermination, nos idées, notre unité de groupe et on fera le bilan à la fin. C’est une vision globale des choses.

Que retenez-vous du match aller ?
C’était un match un peu bizarre avec une première mi-temps où nous faisons jeu égal mais nous sommes menés 2-0 à la mi-temps. On avait ensuite largement dominé la seconde période. Nous avions frappé 23 ou 24 fois au but. Prendre qu’un point était un peu une déception quand tu reviens de 2-0 à 2-2 à l’extérieur, c’était aussi un motif de satisfaction. On avait affiché des valeurs intéressantes, qu’elles soient mentales ou footballistiques. Aujourd’hui, on voit que Nice a redressé la barre. Ils ont des joueurs qui reviennent après blessures. J’ai vu leur match à Rennes, ils avaient été impressionnants dans le jeu. C’est un match très difficile qui nous attend. Montrons nos qualités sur ce match.