FCL Web
Menu

Christophe Pelissier : « Des matches à jouer avec beaucoup d’appétit »

12 Fév. | Equipe pro

02-DSC_4058

Le match

logo-asm Monaco 2 - 2 FC Lorient FC Lorient

Christophe Pelissier, l’entraîneur du FC Lorient, s’est exprimé cet après-midi devant les médias avant le déplacement ce week-end à Monaco.

Que pensez-vous de cette équipe monégasque ?
Monaco est sur le point de battre le record européen de victoires consécutives. C’est une équipe que l’on avait bien annihilé sur la première période mais dès qu’elle avait mis la machine en route lors du match aller, c’est un sacré rouleau compresseur. Sur le plan offensif, elle possède plusieurs joueurs de caractéristiques différentes. Il y a beaucoup de complémentarités sur le terrain. C’est du très lourd. Philippe Hinschberger, l’entraîneur de Grenoble, a employé ces termes après son match de coupe cette semaine face aux Monégasques. Ce sont des matches à jouer avec beaucoup d’appétit.

Est-ce un match bonus ?
Non, pour moi les matches bonus n’existent pas. Sur les quatre dernières rencontres, j’avais dit une chose qui s’est avérée vraie : le match le plus difficile pour nous, dans la préparation, était celui de Reims. Il a été très difficile à emporter. On aurait pu dire que, dès le début, que les rencontres face à Dijon et Reims étaient plus faciles. Ça n’a pas été le cas. Dans la position dans laquelle nous sommes actuellement, on ne peut pas mettre un match de côté. Sur chaque match, il y a un rapport de force et on se doit de montrer nos qualités. Qui aurait dit qu’on allait prendre trois points face au PSG et un point à Rennes alors qu’un mois avant, ils nous avaient dominés de la tête et des épaules. Ce sera un match très difficile dimanche.

L’avez-vous préparé comme les précédents ?
Oui, franchement. On prépare tous les matches dans ce même état d’esprit en se demandant comment nous allons poser des problèmes au futur adversaire. Le rapport de force va augmenter. Ce serait un danger de choisir nos matches. On doit tout faire pour les préparer au mieux et poser des problèmes à nos adversaires.

Allez-vous toujours être dans une logique de rotation ?
Oui, obligatoirement. On va enchaîner de nouveau des matches tous les trois jours après celui de Lille. On l’a vu, le quatrième match face à Reims a été très compliqué sur le plan physique mais aussi mental. Tout le monde va avoir son mot à dire, et aider l’équipe pour qu’elle soit performante. Les joueurs le savent. Ce qui est bien, c’est qu’ils ont tous envie de jouer. Ce sont des choix du moment. Ce ne sont même pas de choix de performance car ils le sont tous. A l’heure actuelle, l’apport de ceux qui ne débutent pas le match est tout aussi important que ceux qui le débutent. Ça nous permet d’envoyer des forces différentes et de gagner des matches en fin de rencontre.