FCL Web
Menu

Fabien Lemoine : « Mettre du cœur et de l’envie »

18 Déc. | Equipe pro

15-DSC_4406

Le match

FC Lorient FC Lorient 0 - 3 rennes Rennes

Fabien Lemoine, la capitaine du FC Lorient et ancien joueur du Stade Rennais FC, aborde la réception du voisin breton et les enjeux de cette rencontre.

Comment juges-tu l’évolution du Stade Rennais sur ces dernières saisons ?
Le club a très nettement passé un cap. Même si ces derniers temps ils connaissent une période un peu délicate certainement due à la Ligue des Champions. Leur épopée en Europa League la saison dernière leur a aussi été bénéfique. Je pense notamment à leurs matches face à Arsenal et au Bétis Séville. Sans oublier la victoire en Coupe de France. Je trouve que cela leur a donné un véritable élan. Ils arrivent aussi à attirer de bons jeunes joueurs. Cela veut dire qu’ils ont aussi des arguments à faire valoir. Je place Rennes dans le même wagon que Lille juste derrière Paris et Lyon dans la lutte pour les places à la Ligue des Champions.

Sur quels aspects pouvons-nous les mettre en difficulté ?
Il va falloir jouer avec nos armes, mettre énormément d’intensité et d’engagement. Face à ces équipes, si on leur laisse trop le ballon, ce sera compliqué pour nous. Ils ont des joueurs dans le cœur du jeu qui leur permettent d’avoir une maîtrise du jeu. Si on veut les inquiéter, il va falloir
mettre énormément de cœur et d’envie. Tout en ayant une certaine maîtrise dans le jeu. Cette maîtrise nous a manqué contre Nîmes pour faire encore plus mal à l’adversaire. Contre Rennes, il faudra accepter aussi de subir, de ne pas avoir le ballon, de rester dans notre moitié de terrain et ainsi essayer de leur poser problème et de leur faire mal à la récupération du ballon.

« Emmagasiner de la confiance et des points »

C’est un nouveau derby à huis clos qui se présente. Aujourd’hui, êtes-vous conditionnés ou est-ce toujours compliqué pour vous ?
Il y a clairement un manque. Même quand tu regardes des matchs à la télévision, il n’y a pas d’enthousiasme, l’atmosphère est morose. C’est du football en demi-teinte. Ce n’est pas agréable du tout surtout quand tu te rends dans des stades sympas. Maintenant, il faut l’accepter car cela va durer encore quelques temps. On doit faire abstraction de tout ça pour atteindre notre objectif qu’est le maintien en Ligue 1.

Est-ce toujours un match particulier pour toi ?
Forcément, même si ça fait un petit bout de temps que j’en suis parti maintenant. Mais ça me fait toujours plaisir de revoir des personnes qui sont toujours au club. J’ai encore des contacts avec certaines personnes de l’encadrement. En revanche, il n’y a plus de joueurs avec qui j’ai pu évoluer lors de mes années à Rennes. Auparavant, quand j’étais à Saint-Étienne, il y avait toujours cette envie de bien faire face à ton ancien club. Là, j’ai juste envie de prendre des points, de faire un gros match avec mes coéquipiers pour emmagasiner de la confiance et des points.

On parle d'eux