FCL Web
Menu

FCL – Nîmes (1-2) : Lorient perd du terrain

28 Nov. | Equipe pro

39-DSC_8712

Le match

FC Lorient FC Lorient 1 - 2 1200px-Nîmes_Olympique_logo_2018.svg Nimes

Le FC Lorient accueille le Nîmes Olympique ce soir dans le cadre de la 17ème journée de Ligue 2. C’est une affiche de ce championnat qui se joue au stade du Moustoir. En effet, les Lorientais, 4èmes, défient les Nîmois, seconds. De plus, c’est un duel d’attaques qui va se dérouler devant les 7500 supporters lorientais : Lorient possède la 4ème attaque de Ligue 2, Nîmes, la première. C’est donc un débat spectaculaire qui s’annonce pour cette journée.

Pour ce match, Mickaël Landreau peut compter sur le retour de Pierre-Yves Hamel sur le front de l’attaque. En revanche, Mohamed Mara, blessé, a dû quitter ses coéquipiers hier lors de l’entraînement. L’entraîneur du FCL fait confiance à sa défense habituelle et titularise de nouveau Danic et Marveaux dans l’entrejeu de son onze de départ. Le danger, côté nimois, devrait venir d’Umut Bozok, le meilleur buteur Ligue 2 (13 buts).

Ce sont les Merlus qui se mettent les premiers en évidence dans cette partie. Dès la 3ème minute, Denis Bouanga est tout près d’ouvrir le score. Le numéro 26 lorientais efface son vis-à-vis dans la surface mais vient se heurter à Valette qui capte le cuir. Dans la foulée, Bozok, le meilleur buteur du championnat (13 buts), place une tête qui passe au-dessus des buts de Petkovic. Ce match part sur de bonnes bases. Et les Nîmois ouvrent le score dès la 8ème minute de jeu. Sur corner, Fetih Harek, le capitaine, place une tête au premier poteau qui trompe la vigilance de Petkovic. Entame de match peu idéale pour les joueurs de Mickaël Landreau. Les Nîmois sont même tout proches de doubler la mise à la 13ème minute. Alioui, seul au point de pénalty, voit sa tête flirtée avec le montant gauche de Petkovic. Le FC Lorient a eu très chaud sur cette occasion. Les Merlus tentent de réagir malgré tout. A la 22ème minute, sur un excellent centre de Moreira, Denis Bouanga envoie une tête sur le poteau droit de Valette. L’égalisation était toute proche. A la 34ème minute, Nîmes fait le break par l’inévitable Umut Bozok. Suite à une perte de balle de Marveaux à l’entrée de la surface, le franco-turc envoie une magnifique frappe dans la lucarne gauche de Petkovic. Imparable ! Ce même Bozok est tout près de tuer le match juste avant la pause. Sa frappe à l’entrée de la surface passe de peu à côté des buts lorientais. Les Merlus rentrent aux vestiaires avec deux buts de retard.

Dès l’entame de la seconde période, les Merlus essayent de mettre la pression sur la défense nîmoise et du rythme dans la partie pour revenir dans ce match. Mais le Nîmes Olympique est bien en place et empêche le FCL de mettre en place son jeu. La plus grosse occasion de ce début de seconde période est à mettre à l’actif des Nîmois. Alioui, seul face à Petkovic, manque son duel avec le portier lorientais (61’). Quatre minutes plus tard, les Merlus reviennent dans le match. Pierre-Yves Hamel réduit la marque pour les siens et offre au Moustoir 25 minutes de folie. Lorient n’arrive pas à égaliser en cette fin de match. Nîmes est bien en place avec un bloc difficile à bouger. Malgré la pression bretonne, les hommes de Bernard Blaquart tiennent bon. Les Merlus connaissent leur première défaite de la saison à domicile et devront se reprendre impérativement face à Sochaux vendredi prochain.