FCL Web
Menu

Joris Sainati : « Il faudra être prêt ! »

26 Juil. | Equipe pro

42-DSC_0758

Joris Sainati, arrivé cet été en provenance d’Ajaccio, a fait son retour chez les Merlus neuf ans après les avoir quittés. Motivé et ambitieux, le défenseur central a hâte de débuter cette nouvelle saison.

Joris, comment se déroulent ces première semaines lorientaises ?
Tout se passe très bien. J’ai été bien accueilli et je me suis bien intégré. Quand tu connais quelques joueurs et des personnes déjà au club, cela facilite la chose. Ensuite, on a bien travaillé, physiquement notamment. Je pense que cela s’est ressenti un peu sur les matches amicaux mais ce fut un bon mois.

Etait-ce une reprise intensive ?
Oui, en plus je n’ai eu que trois semaines de vacances du fait des barrages avec Ajaccio en fin de saison dernière. C’est une reprise assez éprouvante.

Tu es donc agréablement surpris de ces premières semaines à Lorient…
Je savais où je mettais les pieds. Après, le club a bien changé depuis mon départ en 2009. Je découvre le nouveau centre aussi. C’est très agréable d’y travailler quotidiennement car il y a une qualité de vie extraordinaire et des conditions optimales pour progresser.

Quand Lorient s’est présenté, le choix est-il évident ?
Quand ils m’ont appelé ça a fait « tilt », oui. Ce n’est pas parce qu’on appelle, qu’on y va immédiatement. Ça m’a fait plaisir en tout cas. Le coach m’a convaincu avec son discours et différentes chose sont entrées en ligne de compte avant de prendre ma décision. Je ne regrette pas du tout ma décision et j’espère que l’on va faire beaucoup de belles choses ensemble.

« Se faire respecter ! »

Quel bilan tires-tu des matches amicaux ?
Je pense qu’il ne faut pas en rester aux matches amicaux. On veut tous gagner ces matches amicaux mais il y a pas mal d’aléas notamment avec la rotation des effectifs. La motivation n’est pas non plus la même que lors des matches officiels. La vérité, c’est samedi à 15h00. Il faudra être prêt !

Comment abordes-tu ce premier rendez-vous face au Havre ?
J’ai hâte ! La compétition fait son retour. Ce sera l’interrogation écrite de notre préparation. Il faut bien démarrer au Moustoir. J’ai discuté avec plusieurs joueurs et pour moi, une montée se joue à domicile. Il faut faire le plein à domicile et gratter des points à l’extérieur. Il faudra être intraitable au Moustoir, mouiller le maillot et se faire respecter.

Quelle est ton attitude au sein du groupe ?
Je ne parle pas trop dans le vestiaire. J’écoute les anciens, je viens juste d’arriver. Je parle plus sur le terrain. J’essaye de donner de la gnac à tout le monde. Je ne vais pas parler tactiquement mais plus de relations humaines. J’ai pris la parole malgré tout après la défaite contre Brest en amical. Nos joueurs sont deux ou trois fois plus forts techniquement que ceux d’Ajaccio l’an dernier. Mais ce qui nous a permis de réaliser une grande saison, c’était l’état d’esprit et la combativité. On était là les uns pour les autres. En Ligue 2, c’est très important. Si on a cela cette saison, plus la technique et de la qualité, on peut aller très loin.

L’unité est très importante en Ligue 2 ?
La fraternité surtout. On ne peut pas avoir d’affinités avec tout le monde mais quand on est sur le terrain on joue les uns pour les autres.

L’objectif, c’est la montée ?
Je suis venu ici pour faire monter l’équipe en Ligue 1 !

On parle d'eux