FCL Web
Menu

Julien Laporte : « Affirmer notre force au Moustoir »

30 Août. | Equipe pro

Laporte Julien (FC Lorient)-12_3000x1998

Le match

FC Lorient FC Lorient 0 - 1 logo_eag-fond-blanc Guingamp

Julien Laporte, le défenseur central du FC Lorient, arrivé cet été dans le Morbihan en provenance de Clermont, revient sur ses débuts chez les Merlus et aborde la réception de Guingamp samedi au Moustoir.

Julien, tu as rejoint les Merlus cette année en quittant Clermont, ton club formateur. Etait-ce une décision délicate ?
Non, c’était un choix réfléchi. Cela fait déjà un moment que mon départ était plus ou moins acté avec le coach, Pascal Gastien. Pour moi, c’était clair. Mon intégration s’est ensuite très bien passée avec Lorient, je n’ai pas eu de temps d’adaptation particulier.

Formé au club puis capitaine la saison passée. Est-ce un certain aboutissement pour un joueur ?
Oui, bien sûr, c’était un honneur pour moi d’être capitaine de Clermont. Ensuite, j’étais arrivé à une période de ma vie où je sentais que j’avais fait le tour de la question là-bas. Etre capitaine ne devait pas être une fin en soi dans ma carrière. Il fallait que je trouve un projet et un challenge excitants pour poursuivre ma progression. Lorient est une évolution dans ma carrière.

Venir à Lorient est un gros challenge pour toi ?
Oui, c’est un challenge très intéressant. Je rejoins un club très structuré et qui a des ambitions de remonter à court et moyen terme. Je souhaitais rejoindre ce projet. Il collait parfaitement avec mes valeurs et mon environnement. C’est pour cela que je suis venu ici.

« Le cadre de vie était important pour moi »

Comment s’est déroulée ton adaptation à la Bretagne ?
J’ai mis un peu de temps avant de trouver un logement dans le coin. Mais ensuite, la Bretagne et l’Auvergne sont des régions qui se ressemblent en quelque sorte. Pas par le relief mais par la mentalité des gens, du bien-être et du confort de vie. C’est une région très jolie et je savais qu’en venant ici j’aurais l’occasion de découvrir de beaux paysages et un environnement très sain.

Justement, l’environnement a-t-il compté dans ton choix de club ?
Oui, vraiment. J’avais d’autres clubs intéressants mais pas autant que Lorient. Le cadre de vie pour mon amie et moi était très important. On voulait se sentir bien en-dehors du foot pour être performant sur le terrain.

Le début de saison du FCL est bon. Tu as joué les cinq premiers matches. Quelles responsabilités t’a confié le coach suite à ton arrivée ?
Déjà d’être bon sur le terrain, tout simplement. Il souhaite que je communique beaucoup avec mes collègues de défense et que je montre du caractère à l’équipe. Je n’ai pas eu de consigne particulière. Je fais partie du groupe comme tout le monde mais je dois aussi imposer ma communication. J’aime donner les bonnes informations.

Tu vas vivre ton premier derby. Y a-t-il une certaine excitation ?
Je n’ai pas encore discuté avec les supporters donc je ne mesure pas encore l’impact de ce derby. Je vais le découvrir jusqu’au match avec l’environnement qui va s’enflammer. Je ne connais pas la rivalité mais c’est toujours bien de jouer un derby. Nous devrons continuer notre bon parcours et affirmer notre force à domicile.

On parle d'eux