FCL Web
Menu

Julien Laporte : « Un challenge excitant ! »

9 Juil. | Equipe pro

01-DSC_1573

Dernière recrue lorientaise de ce mercato, Julien Laporte a retrouvé les Merlus en stage à Carnac hier soir. Après sa première séance sous ses nouvelles couleurs, l’ancien capitaine clermontois s’est exprimé devant les médias ce midi. Entretien. 

Julien, qu’est-ce qui t’a motivé à rejoindre le FC Lorient ?
Les ambitions du club, son histoire, ses infrastructures…Pour avoir visité le centre d’entraînement pendant le week-end, j’ai vu quelque chose d’assez exceptionnel. J’ai hâte de m’entraîner dans ces conditions. Les personnes impliquées dans le club ont une vraie passion pour le football. La région est aussi très axée foot, c’est quelque chose qui me plait.

Comment as-tu vécu le fait de quitter ton club formateur, le Clermont Foot 63 ?
Ça a été assez compliqué car j’y étais forcément attaché. Je suis de la région, toute ma famille est en Auvergne, j’y ai fait mes études, j’y ai beaucoup d’attaches et d’amis également. Mais Lorient est une superbe opportunité pour moi de poursuivre ma carrière. C’est un club assez familial malgré sa structure et son importance. Je découvre un bon groupe de joueurs aussi. Cela m’a attiré et c’est une suite logique dans mon parcours.

Le FCL te suivait depuis longtemps ?
Je sais qu’il me suivait depuis quelques temps déjà. C’est un club que je regardais aussi, un club avec certaine identité de jeu. Forcément, cela a créé une histoire et une certaine sympathie pour ce club. Quand j’ai su que Lorient me suivait concrètement, mon intérêt a été important et j’en ai fait part aux dirigeants clermontois.

« Je suis ravi d’être ici aujourd’hui »

Le fait que Christophe Pelissier soit sur le banc lorientais a fait pencher la balance pour les Merlus ?
C’est un plus, en effet. C’est un coach qui vient de Ligue 1. Il a fait de belles choses avec Amiens les années dernières. On les avait joués par le passé à Clermont en Ligue 2. Je connais certains joueurs qu’il a coachés à Luzenac notamment et qui m’en ont dit le plus grand bien.

Tu étais un homme de base à Clermont. Souhaitais-tu te remettre en question en signant à Lorient ?
Tout est nouveau pour moi. Cela faisait huit ans que j’étais à Clermont et je pense avoir fait le tour là-bas. Je suis parti en étant capitaine et je pense avoir tout donné au CF63. J’étais un peu l’enfant du club et c’est toujours intéressant de se mettre un peu en danger et de découvrir un nouveau challenge, une nouvelle région. C’est un challenge excitant. Je suis ravi d’être ici aujourd’hui.

Quel est le challenge pour toi ?
C’est un club qui a longtemps goûté à la Ligue 1. On est en train de construire un effectif de qualité pour être ambitieux. Je viens pour jouer, pour gagner le plus de matches possibles.

Quel souvenir gardes-tu d’un match à Lorient ?
Je n’en ai joué qu’un. Nous avions fait 1-1, c’était un super match. La qualité de la pelouse était très bonne. Le stade est joli mais la pelouse m’avait marqué. J’espère retrouver cette qualité car c’est toujours agréable pour nous les footballeurs de jouer dans de bonnes conditions.

On parle d'eux