FCL Web
Menu

Julien Ponceau : L’amour du risque

5 Déc. | Centre de formation

Cette semaine, zoom sur le jeune breton Julien Ponceau, qui a intégré le Centre de Formation du FC Lorient en juillet dernier.

C’est dans le Finistère, à Saint-Evarzec, que Julien Ponceau commence sa carrière de footballeur. « C’était le club de mon quartier. J’y suis resté pendant sept ans avant de partir pour un club plus grand, celui de Concarneau ». Il a quitté son club de Saint-Evarzec pour accélérer sa progression. « J’avais quelques copains qui étaient déjà licenciés dans ce club, je connaissais donc leur fonctionnement ». Julien arrive à Concarneau a 14 ans, il est alors repéré par Lorient qui lui propose d’intégrer le FC Lorient en deuxième année de préformation. « Quand Lorient m’a approché j’ai tout de suite eu un bon feeling avec les responsables. Malgré cette bonne entente, mes parents et moi-même, on a préféré refusé la proposition du FCL. On préférait que je termine mes années collège dans le même environnement pour ne pas me perturber ».

« J’ai pris un gros risque »

Avec du recul, Julien ne regrette pas son choix. « Je sais que j’ai pris un gros risque en refusant d’intégrer la préformation lorientaise. Les recruteurs auraient pu me laisser tomber et j’aurais pu perdre ma chance d’intégrer le Centre de Formation ». Mais le FC Lorient a très bien compris sa décision qui était très mature. Pendant cette seconde année à Concarneau, Lorient a toujours gardé un œil sur Julien. « Il faut croire que ma façon de jouer leur a encore plu puisque j’ai pu intégrer le Centre cette année pour trois ans ».
Un jeu qui n’intéressait pas seulement le FCL. Pendant ses deux années à Concarneau, Julien était suivi de près par Guingamp. « Je suis également allé passer des tests à Guingamp, mais j’ai préféré rendre la confiance à Lorient. C’est un style de jeu qui me correspond plus. Le fait que je connaisse également plusieurs joueurs à Lorient a pesé dans la balance. Je me suis dit que mon intégration serait plus facile ». Un choix qui s’est avéré payant puisque Julien s’est très vite adapté à la vie du Centre de Formation. Seule la séparation familiale a été plus compliquée. « Mais comme j’habite pas très loin de Lorient, je peux rentrer presque tous les week-end ».

« Je ne joue plus dans le milieu amateur »

Depuis plus de six mois que Julien a intégré le Centre, il est content de sa progression. « Ici tout est fait pour que l’on pense qu’au football. Ça me change beaucoup de ce que j’ai pu connaître les années auparavant. Je sens bien que je ne joue plus dans le milieu amateur ». Pour sa première année lorientaise, Julien s’est donné l’objectif de jouer un maximum de match avec les U17 Nationaux. Sur le long terme, Julien s’imagine très bien faire partie du groupe professionnel. « C’est beau de rêver mais je sais que pour atteindre cet objectif il faudra que je travaille beaucoup. En tout cas je donnerai le meilleur et le maximum de moi-même pour y arriver ».