FCL Web
Menu

Matthieu Saunier : « Tout se joue sur des détails ! »

20 Sep. | Equipe pro

Saunier Matthieu (FC Lorient)_2606x1738

Le match

FC Lorient FC Lorient 2 - 1 RODEZ_LOGO Rodez

Le défenseur central des Merlus, passé par Rodez il y a dix ans, aborde la réception de son ancienne formation.

Matthieu, peux-tu nous raconter ta saison à Rodez, en 2009-2010 ?
J’y ai effectué une saison en prêt un an après la fin de ma formation aux Girondins de Bordeaux. Je venais de signer mon premier contrat professionnel mais j’avais connu une année compliquée à Bordeaux notamment à cause de blessures. Je souhaitais donc trouver du temps de jeu à un niveau supérieur à celui du CFA. Je savais que je n’allais pas jouer beaucoup avec les Bordelais du coup je suis parti une saison en National à Rodez.

Comment s’était déroulée cette saison ?
Tout s’était bien passé. Nous nous étions fixés le maintien comme objectif et nous l’avions décroché en fin de saison. J’avais pu faire pas mal de matches (23 matches, 2 buts) donc le bilan était plutôt positif.

Depuis ton passage au RAF, as-tu suivi l’évolution du club ?
Oui, un petit peu mais je n’y ai plus de contact. Je ne connais pas les joueurs et ceux avec qui je jouais à l’époque n’y sont plus. Il me semble qu’il y a Grégory Ursule, avec qui j’ai joué, qui a intégré l’organigramme du club (manager général).

Étais-tu content de voir Rodez retrouver la Ligue 2 cette saison ?
Oui, forcément. Quand tu vois un de tes anciens clubs qui continue de progresser, c’est toujours sympa. Je connais bien le stade, la ville. Je suis content pour eux.

Est-ce une rencontre particulière pour toi ?
Ça fait déjà quelques temps que j’y suis passé donc pas tant que ça. Troyes sera plus particulier. Il y a encore des joueurs que je connais, le staff également. Ça n’a pas tant que ça changé. Et j’y ai surtout passé six ans. Contre un à Rodez.

« Une formation à prendre très au sérieux ! »

Pour en revenir au match et à la saison, comment se passe ton association avec Julien Laporte ?
Son intégration s’est très bien déroulée. On s’est bien adapté l’un à l’autre. De par ses qualités, ce n’est pas compliqué d’évoluer à ses côtés. On a un peu la même vision du jeu, cela facilite les choses.

Es-tu surpris du début de saison de Rodez ?
Oui et non. Quand tu es promu, tu as l’objectif de te maintenir en pensant que ce ne sera pas facile. Eux, à l’inverse, ils ont bien entamé ce championnat en étant en haut du classement. C’est une formation à prendre très au sérieux.

Ugo Bonnet, leur attaquant, a déjà inscrit 5 buts. Allez-vous analyser précisément son jeu ?
Il y a des bons joueurs partout. J’imagine que cette semaine, nous allons étudier leurs points forts et leur style de jeu. Si Bonnet a inscrit autant de buts, c’est qu’il fait partie des points forts de leur équipe et que c’est un joueur de qualité. On verra certaines images pour nous aider à mieux l’appréhender lundi.

Inconsciemment, peut-il y avoir une décompression après la victoire face à Clermont ?
On sait que dans ce championnat, il n’y a pas de matches faciles. Tout se joue sur des détails, peu importe les équipes alignées. Ce sera difficile et il ne faut pas se dire que ce n’est qu’un promu et que la victoire est assurée. C’est le meilleur moyen de se planter.