FCL Web
Menu

Maxime Etuin rêve d’une deuxième chance à Lorient

5 Déc. | Centre de formation

Nous poursuivons notre série de présentation des joueurs du Centre de Formation avec Maxime Etuin. Entretien avec ce jeune défenseur de 20 ans.

Finistérien, Maxime Etuin a commencé le football à l’âge de six ans dans son club de quartier, à Quimper. « Cinq après, je suis parti à Kerfeunteun, un des clubs le plus important de Quimper, pour me permettre de progresser plus rapidement », se souvient le Breton. Mais au bout d’un an, Maxime quitte le nid familial pour intégrer le Pôle Espoir de Ploufragan. « J’y suis resté deux ans. Je rentrais tous les week-end pour jouer avec mon club de Kerfeunteun. Cette séparation n’a pas été simple pour mes parents, je n’avais que 13 ans. Mais moi j’étais heureux, je pouvais jouer au foot tous les jours. Cette étape a été très importante dans mon apprentissage de jeune footballeur », explique Maxime.

Durant sa première année au Pôle Espoir, Maxime est sollicité par le stade rennais. « Je savais que ce club suivait mes performances depuis un moment, alors quand les dirigeants m’ont proposé un contrat pour intégrer le Centre de Formation un an après, je n’ai pas hésité ».

Le Pôle Espoir terminé, Maxime est donc parti à Rennes pour trois ans. « Ces années avec le Centre de Formation étaient formidables. J’ai eu une progression constante. J’ai eu la chance d’avoir des entrainements souvent individualisés pour me permettre de monter en puissance », assure le jeune défenseur. A la fin de ces trois années, Rennes content de ses performances lui propose un contrat de deux ans en tant que stagiaire professionnel. Maxime qui voit son rêve de devenir joueur de football professionnel se rapprocher, accepte ce nouveau contrat. « Durant ces deux années de stagiaire pro, j’ai joué avec la réserve en CFA2. Je n’ai jamais fait de matches avec le groupe pro, juste quelques entrainements », regrette encore Maxime. « Ces années n’ont pas été simples. Quand je vois que je ne suis pas intégré avec le groupe pro, je me dis bien que ça va être dur, mais on y croit toujours. Malheureusement, à l’issue de ces deux ans, je ne suis pas passé professionnel ». Lorsque le stade rennais lui annonce cette décision, le jeune joueur n’est pas déstabilisé, il préfère relativiser. « Franchement, je crois que je n’étais pas prêt pour intégrer un effectif professionnel. Je me suis directement tourné vers le FC Lorient. J’étais resté en contact avec Franck Haise. Il m’avait dit que si Rennes ne souhaitait pas poursuivre avec moi, Lorient serait intéressé par mon profil ». Il est donc arrivé à Lorient en juillet dernier. « Je retrouve Régis Le Bris que j’avais également connu à Rennes. Ça se passe très bien. Je connais ses méthodes de travail qui sont basées sur le jeu et ça me va très bien. Je sais que je vais progresser dans l’approche tactique du haut niveau ». Loin d’être un choix de dépit, Maxime considère son nouveau club comme une continuité. Depuis le début de la saison, il a joué cinq matches en CFA sur les six possibles. « En plus de jouer une division supérieure par rapport à l’an passé, j’ai un autre défi qui m’attend. Après avoir obtenu mon Bac S, il y a deux ans, j’avais tenté Staps, mais ça n’avait pas marché. Cette année je me relance dans les études avec le BTS Muc. C’était un souhait pour moi de trouver un club qui propose un double cursus ».

Pour cette saison, Maxime a vraiment envie de progresser tous les jours à l’entraînement pour être performant chaque week-end et tenter de signer son premier contrat professionnel.