FCL Web
Menu

Mickaël Landreau : « Il faut réagir ! »

19 Avr. | Equipe pro

Le match

FC Lorient FC Lorient 0 - 1 Valenciennes FC Valenciennes

Avant la réception de Valenciennes demain soir au Moustoir (20h00), Mickaël Landreau, l’entraîneur des Merlus, s’est exprimé devant les médias.

Quels sont les objectifs sur ces cinq derniers matches ?
L’objectif est de prendre le maximum de points et avoir le meilleur résultat possible à l’arrivée. On sait que c’est un championnat long et difficile. On manque de régularité par rapport aux trois équipes devant nous. Maintenant, on est quatrièmes. On a cette place à défendre dans un premier temps. Ce sera difficile car aujourd’hui, en Ligue 2, chaque match est un combat. Il faut assumer, mettre notre jeu en place et s’imposer. On a des concurrents directs encore à jouer. Je pense à Nîmes et Sochaux. Demain, on joue Valenciennes sur un match peu évident. En Ligue 2, il n’y a aucun match aisé entre ceux qui jouent pour le maintien, ceux qui luttent pour les barrages et la montée directe. C’est ce qui rend ce championnat très intéressant.

Le but est donc de conserver cette quatrième place…
L’étape actuelle est de faire les barrages. Aujourd’hui, on est quatrièmes et on aimerait y rester. On sait que ça ne va pas être simple parce qu’il faudra lutter jusqu’au bout.

« Une étape qui nous servira »

Vous aviez perdu au match aller à Valenciennes sur le score de 4-2…
C’était un match où il y avait eu beaucoup d’agressivité de leur part en début de rencontre. On était menés 2-0 et on avait su revenir dans cette partie en égalisant à 2-2 notamment. On avait eu des balles de 3-2 pour nous mais sans réussir à les concrétiser. C’était un match très spectaculaire. Ce sera une nouvelle fois une rencontre intéressante à jouer. Il faut réagir après le derby.

Ce derby n’a pas laissé trop de traces ?
Bien sûr que ça marque, heureusement d’ailleurs. C’était un match important. On n’a pas été à la hauteur. Maintenant, ça fait partie de ce que l’on a à vivre. C’est une étape qui nous servira.

Allez-vous devoir revoir votre dispositif du fait des nombreux absents ?
On a un effectif intéressant qui nous permet de gérer tous ces aléas. C’est aussi sur la régularité que notre effectif à de l’importance. On ne peut pas tout faire à onze de toute façon. Je préfère avoir tous mes joueurs à disposition mais son sait que sur une saison il y a des blessés et des suspendus.