FCL Web
Menu

Mickaël Landreau : « Ce n’est pas un match ordinaire »

10 Nov. | Equipe pro

Landreau Mickael - Entraineur (FC Lorient)

Le match

logo Douarnenez 0 - 4 FC Lorient FC Lorient

Le FC Lorient fait son entrée dès demain en Coupe de France face à la Stella Maris de Douarnenez. Un rendez-vous que Mickaël Landreau, l’entraîneur du FCL, a abordé aujourd’hui en conférence de presse.

Est-ce un match à part ou l’abordez-vous comme un match ordinaire ?
On l’aborde comme un match de compétition avec sa grande importance. Par contre, ce ne peut pas être un match comme les autres puisque l’environnement et le contexte ne sont pas comme les autres. On le prépare avec une grande importance, un certain engagement et une grande attention. Ce sont des matches qui font le charme de la Coupe de France. On se doit d’être au niveau pour se qualifier. Il y a un engouement, une festivité et une joie locales qui font que ce n’est pas un match ordinaire.

Ce sont des éléments positifs à transmettre à vos joueurs…
Oui, bien sûr. J’adore ce contexte, ces matches, cet environnement. On ne peut pas complètement les comparer à des matches de championnat.

« Se préparer de la meilleure des manières »

Vous l’abordez avec humilité et professionnalisme…
Professionnalisme, je n’aime pas trop parce que l’on dit tout de suite « faute professionnelle » si l’on ne se qualifie pas. C’est ça qui est fabuleux dans le sport. Un match, il faut le jouer, y mettre de l’intensité et de la qualité. Après, il y a toujours des éléments extérieurs à prendre en considération : le terrain, le contexte, le temps…Il faut que l’on se prépare de la meilleure des manières.

A quel type d’opposition vous attendez-vous ?
Entre ce qu’ils peuvent faire en championnat, sur les premiers tours de coupe et sur le match de demain, il y aura des différences. Dire qu’ils vont être généreux, qu’il y aura de l’engagement, qu’ils vont tout donner, que c’est une équipe physique, oui. Ce sont les informations que l’on a.

Actuellement, vous n’êtes pas en sur-régime de matches ?
Non, c’est toujours bien d’entretenir une dynamique de groupe, de vestiaire. On peut faire des rotations. Obligatoirement avec les blessés et les internationaux, il y aura du temps de jeu pour certains joueurs.