FCL Web
Menu

Moussa Guel : « Je crois en mes chances »

5 Déc. | Centre de formation

Cette semaine nous nous intéressons de plus près à Moussa Guel. Le jeune morbihannais a rejoint le FC Lorient il y a déjà six ans.

C’est à Ploemeur, petite commune située tout près de Lorient, que Moussa Guel commence le football à l’âge de cinq ans. « Au départ c’était pour m’amuser avec mes copains. Mais Lorient s’est très vite intéressé à moi. Mon père, me jugeant trop jeune, a accepté que je rejoigne ce club qu’à l’âge de dix ans ». Aujourd’hui, Moussa a 16 ans et l’aventure dure toujours.

Deux ans au Pôle Espoir de Ploufragan

Lors de son entrée en préformation, Moussa rejoint le Pôle Espoir de Ploufragan. « La semaine j’étais donc à Ploufragan et je rentrais les week-end pour jouer avec le FCL ». Quelques années après son passage au Pôle, Moussa est très content. « Même si j’ai eu besoin de deux mois pour m’adapter et me faire à la séparation familiale, je pense avoir vite trouvé mon rythme. Cette expérience m’a vraiment permis de mûrir. Au niveau du football aussi j’ai beaucoup progressé. Je ne pense pas que j’aurais rejoint le Centre si je n’avais pas fait ces deux années au pôle. Il fallait toujours être le meilleur alors forcément ça pousse à se surpasser », raconte Moussa.
Malgré son absence la semaine, Moussa a réussi à trouver sa place sur le terrain avec ses coéquipiers lorientais. « Même si l’on ne s’entraînait pas ensemble, on avait certains automatismes qui revenaient rapidement ».

L’intégration au Centre de Formation

Après avoir fait ses preuves au Pôle Espoir, c’est tout naturellement que Moussa intègre le Centre de Formation de Lorient en juillet 2014. « Lorsque le FCL m’a proposé de rejoindre le Centre, je n’ai pas hésité une seule seconde. Je me sentais bien dans ce club alors je ne me suis pas posé de question ».
Depuis bientôt deux ans Moussa s’épanouit au Centre du FCL. « J’ai été agréablement surpris quand je suis arrivé au Centre. Les infrastructures sont très modernes. Et le plus c’est l’entraînement le matin. On est plus performant le matin donc on progresse plus ».

Pour sa première année au Centre, la saison dernière, Moussa a réalisé un de ses rêves. « Être champion de France, c’était vraiment de la folie. J’ai fait partie du projet toute l’année. Je n’ai raté aucun match, j’étais donc encore plus content », se souvient le jeune latéral.
Pour cette nouvelle année, Moussa avait comme objectif de devenir un cadre de sa catégorie et de toucher le niveau au dessus. « Pour l’instant, mon objectif n’est pas tout à fait abouti, mais il me reste deux mois pour l’atteindre ».
Alors qu’il lui reste encore un an de contrat avec le FCL, Moussa se surprend à rêver de son avenir idéal. « J’aimerais jouer avec l’équipe première du FCL. C’est le club de ma ville, tout le monde me connaît ici, donc ce serait vraiment un rêve. Mais je sais que ça dépendra de mon évolution et de mon niveau dans le jeu ». Rêveur certes, mais réaliste. « Je me dis que si je suis là, c’est que l’on me fait confiance et que j’ai mes chances ».