FCL Web
Menu

Régis Le Bris et l’activité du Centre de Formation

21 Nov. | Centre de formation

27-DSC_4139

Régis, comment le centre vit la période actuelle, sans compétition ?
Nous avons le privilège de continuer à nous entrainer. Des U16 jusqu’à la réserve, nous menons des programmes collectifs assez proches de la norme durant une saison classique. La compétition nous manque nécessairement car elle est très structurante pour la progression de nos joueurs, équipes et staffs. Néanmoins, cela stimule d’autres leviers motivationnels et le développement de processus qui sont très importants pour se projeter sur des niveaux supérieurs.

Comment s’organisent les semaines d’entraînement ?
L’organisation générale bouge peu car nos jeunes joueurs maintiennent par ailleurs un rythme scolaire normal. Le groupe formation s’entraine 5 à 6 fois par semaine et la réserve 6 à 7 fois. Nous organisons des confrontations en interne entre équipes autorisées à le faire, à l’image de l’opposition entre la Réserve et le groupe professionnel qui s’est déroulée samedi dernier.

Comment réussissez-vous à maintenir les jeunes motivés et toujours à la recherche de la performance ?
La motivation à s’entraîner ne peut pas dépendre que du prochain match à jouer dans quelques jours, cela serait trop limitant pour progresser vers le haut niveau. De nombreux athlètes d’autres disciplines se trouvent confrontés à cette problématique d’entrainement pendant de longues semaines en vue d’échéances de compétition programmées plusieurs mois plus tard. L’annonce du second confinement et de l’arrêt des compétitions a eu un effet durant quelques jours mais nos joueurs se sont depuis largement remobilisés et je ne vois aucune différence sur leur engagement au quotidien.

Est-ce l’occasion de travailler sur de nouveaux aspects, de découvrir les jeunes sous un nouvel angle ?
Nous travaillons beaucoup sur l’analyse de la performance de nos équipes et de nos joueurs. Comme nous avons moins de matchs à traiter en ce moment, nous analysons depuis plusieurs semaines des équipes de haut niveau et nous partageons les images avec nos groupes d’entrainement. Nous découvrons des équipes et des joueurs, suscitons des modèles inspirants et enrichissons notre culture partagée. Le centre de formation est un espace où les projets de développement foisonnent. Cette période particulière nous permet d’accélérer le déploiement de différentes initiatives comme le profilage et le développement individuel par exemple.

Les cours à l’école prennent-ils de ce fait une part plus importante dans le planning des jeunes ?
Le programme scolaire et éducatif est maintenu intégralement en présentiel durant ce second confinement. Thierry le Van, les professeurs et notre équipe éducative continuent à travailler avec beaucoup d’enthousiasme pour faire progresser nos pratiques pédagogiques et favoriser l’épanouissement de nos jeunes joueurs.