FCL Web
Menu

Thomas Monconduit : « Faire plaisir à nos supporters »

1 Avr. | Equipe pro

11-5799_DSC_3480_4480x2984

Le match

FC Lorient FC Lorient 1 - 0 396px-Logo_Stade_Brestois.svg Brest

Thomas, vous sortez de la trêve internationale. Ces quelques jours de repos ont fait du bien ?
Oui, ça fait du bien. Ça fait très longtemps que nous n’avions pas coupé. Pour les jambes et surtout la tête c’est toujours appréciable de déconnecter un peu. On ne s’en rend pas compte mais une lutte pour le maintien est toujours compliquée psychologiquement.

Que fais-tu durant ces trêves ?
J’ai vu ma famille et mes amis, tout en respectant les gestes barrières. Je leur avais demandé de faire un test PCR avant ma venue. Tout le monde était négatif donc on a pu se voir sereinement et revenir ici sans danger.

Revoir les proches avant une fin de saison comme la nôtre est nécessaire ?
Oui, car ils viennent de temps en temps et avec le COVID c’est assez compliqué. C’est forcément agréable de voir tout le monde. Je leur demande de ne pas parler de foot histoire que je puisse me vider la tête avant de revenir au club.

Le groupe a été chercher un point à Nantes lors de la dernière rencontre. Comment interprètes-tu ce match nul ?
C’est un bon point pris, d’autant plus à Nantes où ce n’est jamais évident. Tous les points seront bons à prendre. Ils seront tous très importants pour la suite de la saison. Maintenant, il faut aller chercher le maximum de points et de victoires à domicile. Un maintien passe par de bonnes prestations à la maison.

Que penses-tu de cette équipe brestoise ?
C’est une belle équipe, que j’aime beaucoup. Elle a de bons joueurs et fait du bon travail avec notamment un bon recrutement. C’est une équipe qui joue bien au ballon, plaisante à regarder jouer. Ce sera un match très difficile.

On avait assisté à un match ouvert à l’aller, avec notamment un but de ta part. Quel souvenir gardes-tu de cette rencontre ?
Pas un bon souvenir du coup puisque nous avions perdu. Collectivement, ce n’était pas notre meilleur match et je trouve que l’on a bien progressé depuis. A titre personnel, j’étais rentré quinze-vingt minutes mais je n’étais pas dedans du tout, je me sentais lourd et fatigué. J’avais eu la chance de marquer mais c’est anecdotique. Aujourd’hui, la donne a complètement changé.

Pouvons-nous encore parler de derby quand le public n’est pas présent ?
Si, ça reste un derby puisque les supporters vont le suivre de chez eux. Il faudra l’aborder avec l’envie d’être performants. Si on l’est, la victoire viendra toute seule. Il faut avoir l’envie de reproduire ce que l’on fait depuis plusieurs matches maintenant : bien défendre ensemble, être agressifs et mettre du mouvement.

L’envie de faire plaisir sera elle aussi décuplée…
Oui, je pense que ce seront les paroles du coach. Il faudra avoir l’envie de faire plaisir à nos supporters. Il faut lancer la dernière ligne droite par une victoire.

 

On parle d'eux