FCL Web
Menu

Vincent Le Goff : « Ne pas laisser de points en route »  

13 Sep. | Equipe pro

Le Goff Vincent (FC Lorient)-6_3000x2000

Le match

Logo-Red-Star-FC Red Star FC 0 - 3 FC Lorient FC Lorient

Depuis maintenant deux ans, un nom apparaît presque chaque fois sur le onze titulaire du FC Lorient. Celui de Vincent Le Goff qui vient de dépasser les 150 matches avec les Merlus, seulement quatre ans après son arrivée. Interview de celui qui n’a manqué que 85 minutes de championnat en deux saisons.

 

Vincent, quel est le secret de ta régularité ?
Il n’y a pas de recette miracle. J’ai ma petite routine. Je me connais assez bien pour savoir ce que je dois faire dans la semaine pour être prêt le week-end. Ça me fait plaisir d’enchaîner les matches.

 

Qu’est ce qui a évolué entre le Vincent Le Goff du 13 septembre 2014 (premier match avec Lorient face à Montpellier) et celui d’aujourd’hui ?
J’ai découvert la Ligue 1, en disputant presque 100 matches donc j’ai acquis de l’expérience. Au niveau du jeu, j’ai plus de réflexion sur l’équipe, de notre positionnement et de l’animation. Je pense qu’au fil des matches, j’ai aussi pris plus de risques offensifs, en me projetant plus vers l’avant. Au départ, j’essayais surtout d’assurer mon travail défensif.

 

La saison dernière, tu as réalisé 6 passes décisives. C’est important pour toi d’avoir cet apport offensif ?
J’aime participer à la construction du jeu. Ce sont les restes de ma formation où j’évoluais en milieu offensif. Les statistiques, ce n’est pas le plus important mais être décisif ça fait toujours plaisir. L’année dernière, j’ai marqué deux buts. Ce sont de bonnes sensations à vivre.

 

Dans tes 150 matches avec le FCL, est-ce qu’il y a un match que tu arriverais à sortir du lot comme match référence ?
J’ai deux matches en tête. Celui face à Lyon au Moustoir. On fait 1-1 (Ndlr : le 15 février 2015). C’est un de mes premiers gros matches avec Lorient. On avait réalisé une belle prestation face à un gros du championnat. Et au niveau des émotions collectives, il y a bien sûr la victoire 5-3 au Vélodrome. C’est un grand moment. Quand on rentre au vestiaire à la fin du match, c’est la folie. Surtout qu’on était dans la lutte pour le maintien.

 

Le bilan est similaire à la saison dernière : 14 points en six journées. Est-ce que tu vois une différence dans le contenu ?
On est plus pragmatique avec un jeu plus direct. Dans ce début de saison, on a su être efficaces offensivement comme défensivement. Le jeu est un peu différent. J’espère que sur la durée, on va réussir à maintenir ça et continuer à progresser dans le jeu. Il ne faut pas laisser des points en route comme on a pu malheureusement le faire la saison dernière.

 

Nouveau déplacement demain, face au Red Star qui a besoin de points…
On est habitué à se déplacer en début de saison même si bien sûr on préférerait jouer devant notre public. Il faudra mettre de l’intensité et du sérieux face à cette formation du Red Star. On sait qu’il ne faut pas perdre de points sur les matches à priori abordables. C’est là qu’il faut être vigilant.

 

Benjamin Lecomte avec qui tu es très ami a rejoint l’équipe de France. Ça doit te faire plaisir de le voir arriver en sélection ?
Je suis très content pour lui. C’était dans ses objectifs. Je pense qu’il était très fier d’intégrer ce groupe. C’est celui des Champions du Monde quand même ! Il a beaucoup de talent et c’est un bosseur. Il faut qu’il continue sur la lancée de sa belle saison avec Montpellier pour continuer à prétendre à l’équipe de France car il y a une belle concurrence.

 

On parle d'eux